Le marché de l’art sous l’Occupation au Mémorial de la Shoah (75)
illustration article
  • Description
  • Lieu & Horaires
  • Tarifs
  • À compter de l’été 1941, sur l’ensemble du territoire français, les administrations françaises confisquent entreprises, biens immobiliers, financiers et œuvres d’art appartenant aux Juifs de France. Leurs comptes en banque sont bloqués tandis que les Juifs arrêtés voient leurs biens confisqués à l’entrée des camps d’internement français. Dépouillés de leurs biens, victimes d’une double législation, nazie et du gouvernement de Vichy, les Juifs de France se voient exclus de tous les pans de la vie politique, sociale et économique, en préambule à leur élimination physique. 

    Dans le même temps, pendant la période de l’Occupation entre 1940 et 1944, le marché de l’art est florissant en France. une véritable « euphorie » touche tous les circuits traditionnels de transfert des œuvres d’art : ateliers, galeries et maisons de ventes aux enchères publiques. Tous s’approvisionnent à Paris. Ces ventes, trafics et échanges d’objets, réalisés parfois à des prix très élevés, ne sont pas sans conséquences sur la destinée des œuvres appartenant aux familles juives persécutées par la législation d’exception des ordonnances allemandes et des lois de Vichy.

    En savoir plus: http://expo-marche-art.memorialdelashoah.org/

  • Horaires

    Du dimanche au vendredi de 10h à 18

    Nocturne le jeudi jusqu’à 22h.

    Fermé le samedi

    Fermé les 25 décembre 2018,  1er janvier, 26 avril, 1er mai, 9 juin, 14 juillet et 15 août 2019.

  • Gratuit pour tous