On a testé Vincenzo Gemito au Petit Palais (75)
illustration article
  • Description
  • Lieu & Horaires
  • Tarifs
  • Synopsis

    Une rétrospective de l’artiste napolitain (1852-1925)

    Ce qu’il faut savoir

    La vie de Vincenzo Gemito pourrait se résumer comme un film napolitain: une enfance douloureuse, une reconnaissance trop rapide et une gloire solitaire. Abandonné à la naissance dans un orphelinat, Gemito est adopté presque immédiatement par un couple qui venait de perdre leur enfant. On sait que le mari décèdera peu de temps après et que son épouse se remariera avec un maçon qui encouragera Vincenzo à travailler de ses mains. Il rejoint ensuite un atelier de sculpture, puis l’Institut royal avant de réaliser sa première pièce à l’âge de 16 ans. Tout s’enchaîne rapidement et presque naturellement : une commande royale, puis un déménagement à Paris où il présente ses créations lors de l’exposition universelle de 1878, avant de rejoindre sa ville natale en 1880.

    Le décès en 1881 de Mathilde Dufaud, son épouse rencontrée en 1873, le plonge dans une profonde dépression, ponctuée d’hallucinations. Gemito ne sculptera plus jusqu’en 1909, malgré la reconnaissance, mais produira des dessins. La fin de sa vie est marquée par la réalisation de pièce d’orfèvrerie, puis par l’oubli.

    Resté populaire en Italie, Gemito avait disparu des mémoires en France. Une très bonne occasion pour le Petit Palais de faire redécouvrir cet artiste de génie, qui renouvela la sculpture.

    L’exposition

    Pour mettre en valeur les très belles œuvres réunies par le Petit Palais, et rarement exposées hors d'Italie car très fragiles, une scénographie mûrement réfléchie s'est vite imposée. Alternance de supports, couleurs chatoyantes sur les murs et multiplication des points de vue, la présentation accentue la force des œuvres, et parvient à faire le lien entre les sujets réalistes et les créations expressionnistes.

    Vincenzo Gemito, Petit Palais, exposition, sculpture, art, blog cultureVue sur une des salles de l’exposition: à gauche la représentation de Louis Ernest Meissonier

    Vincenzo Gemito, Petit Palais, exposition, sculpture, art, blog cultureLes bustes, œuvres centrales de la carrière de Gemito

    Vincenzo Gemito, Petit Palais, exposition, sculpture, art, blog cultureLa jeune fille à l’amphore, 1815

    L’œuvre de Gemito regroupe à elle-seule l’âme de Naples. Populaire, vivante, palpitante, mais surtout humble, l’exposition révèle le génie de l’artiste que nous n’espérons plus jamais voir retomber dans l’oubli.

    Vincenzo Gemito, Petit Palais, exposition, sculpture, art, blog cultureTêtes de deux enfants napolitains, 1870-1872, en terre cuite

    Vincenzo Gemito, Petit Palais, exposition, sculpture, art, blog cultureSans doute l’oeuvre la plus connue de Gemito: le Pêcheur napolitain, présentée au salon parisien de 1877

    Vincenzo Gemito, Petit Palais, exposition, sculpture, art, blog cultureAnna, sa seconde femme

    Une incroyable découverte, ponctuée de sentiments contradictoires, qui rendent la visite mémorable.

    Mon avis

    Les expositions de sculpture attirent généralement peu les foules. Elles sont souvent considérées comme des œuvres peu expressives et dont la virtuosité n’est accessible qu’à des spécialistes. Or, les créations de Gemito sont l’exact opposées de cette idée fixe. Elles sont vivantes, parlantes, presque mouvantes, et fascineront sans aucun mal petits et grands.


    https://fr.wikipedia.org/wiki/Vincenzo_Gemito

    http://www.petitpalais.paris.fr/expositions/vincen...

  • Horaires

    Du mardi au dimanche de 10h à 18h

    Nocturne le vendredi jusqu'à 21h

    Fermé le lundi

    Fermé (pour les expositions) le 1er mai et le 14 juillet

  • Tarif plein : 11€

    Tarif réduit : 9€

    Plus de tarifs, conditions réduit et gratuité ici