​Barbares : on mate ou on zape ?
illustration article
  • Description
  • Adulée aux Etats-Unis, moquée en Allemagne, la série Barbares a immédiatement divisé les spectateurs. Réalisée par une équipe allemande pour Netflix, elle présente pourtant plusieurs points positifs, à commencer par la mise en valeur de la langue latine.

    De quoi parle la série ?

    La série revient sur l’une des plus célèbres batailles de l’Antiquité : celle de Teutobourg. Elle est le point final d’une pression territoriale et culturelle exercée par les troupes romaines sur les populations germaniques.

    Pour recadrer rapidement, après la conquête de la Gaule et d’une partie de la Péninsule Ibérique, Auguste se décide à coloniser la Germanie, peuplée de tribus divisées en petites chefferies. 

    En 19 avant J.C., les troupes romaines passent le Rhin. Elles offrent paix et protection aux tribus germaniques, qui acceptent rapidement l’occupant. La citoyenneté romaine est même proposée à certains notables, pour assurer une alliance durable. La domination s’installe ainsi sans réelle résistance. Et 10 ans plus tard, la stabilité politique apparente fait qu’une grande partie des troupes romaines quittent les lieux. 

    En l’an 7 avant J.C., le sénateur Varus est nommé gouverneur de la Germanie. Ambitieux, il est maladroit et autoritaire. Il impose une politique totalitaire pour faire respecter les lois romaines. La colère monte doucement.

    En l’an 9 après J.C., un jeune conseiller de Varus, Arminius, âgé de 25 ans, fils du chef des Chérusque et citoyen romain, prépare une alliance secrètement avec les différentes tribus germaniques. Ils décident d’attaquer les troupes romaines en leur tendant une embuscade dans la forêt de Teutobourg.

    La topographie des lieux et le climat profitent aux germains. Les troupes romaines sont facilement désorganisées, puis désavantagées par leur équipement. Les pertes sont presque totales pour l’envahisseur, alors qu’elles sont minimes pour les troupes d’Arminius. Malgré des représailles des troupes romaines, cette bataille marque la fin du rêve de conquête et d’unification de la Germanie.

    Qu’est ce que sont des Barbares pour les Romains ?

    Pour les Romains, comme pour les Grecs, les Barbares sont en premier lieu les populations qui ne parlent pas la même langue qu’eux ou qui ont une culture différente. Au fil des siècles, le barbare devient synonyme de brute et de sauvage qu’il faut civiliser, prenant le sens que nous lui connaissons.

    Ce qui fonctionne dans la série

    Barbares : on mate ou on zape, série netflix, empire romain, série historique, blog cultureUne alliance en apparence solide...

    Le très gros point positif de cette série est sa vo : des barbares qui parlent allemand et des romains qui s’expriment en latin. Cette opposition linguistique renforce le contraste culturel.

    La série met aussi en lumière une vision de la civilisation romaine : rigide, violente, intéressée, face à des populations ouvertes, solidaires et réfléchies. A se demander qui sont réellement les barbares.

    Certes, la série reprend à l’excès les clichés des séries historiques, mais elle reste plaisante à regarder. L’ensemble est assez harmonieux, bien rythmé, et plus plausible que bon nombre d’autres séries similaires.

    Ce qui ne fonctionne pas

    Barbares : on mate ou on zape, série netflix, empire romain, série historique, blog culture... mais en réalité très fragile

    Si la série respecte relativement bien la psychologie romaine, elle s’avance énormément sur les préoccupations germaniques. Cette position peut s’expliquer par l’absence de traces écrites des celtes, qui permettraient de connaître leur philosophie et leur centre d’intérêt. Pour contrer cette absence documentaire, les producteurs ont choisi de centrer les intérêts des germains sur la place des femmes ou encore la liberté. Des préoccupations très modernes...

    Enfin, la série a été très mal accueillie en Allemagne. Au-delà de la lecture trop libre de la bataille, les dialogues en langue allemande ont été jugés injurieux, brutaux et vides. Une image qui n’a pas plu à nos voisins, mais qui ne vous empêchent pas de vous faire votre propre idée.

    On mate, en partie pour se souvenir que nos cours de latin sont très très loin.



    https://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_c...

proche de ce lieu Proche de ce lieu