Notre-Dame brûle : on zappe ou on mate ?
illustration article
Détail de l'affiche du film, dessinée par Plantu
  • Description
  • Sorti le 16 mars 2022, Notre-Dame brûle est un film hybride, à la croisée entre le documentaire et le film à suspense. Réalisé par Jean-Jacques Annaud, à qui on doit des films cultes comme Au nom de la rose, l’Oursou encore Sept ans au Tibet, le film n’a pas qu’une vocation nationale, et devrait être diffusé à l’international.

    D’ailleurs, avec ses 30 millions d’euros de budget, le film s’est permis une production « à l’américaine », avec une reconstitution d’une partie la cathédrale, à laquelle le feu sera réellement mis.

    Synopsis

    Le récit heure par heure de l’incendie de Notre-Dame de Paris du 15 avril 2019, du départ du feu vers 18h20 jusqu’à son extinction complète le lendemain à 9h50. 

    Pourquoi Notre-Dame est –elle si emblématique ?

    L’incendie de la cathédrale reste l’un des évènements marquants de l’année 2019. L’émotion fut planétaire, car la cathédrale est intimement liée à l’image de la France à travers le monde. Elle au cœur du roman de Victor Hugo qu’on ne présente plus, et elle sert de décor à l’œuvre de Delacroix, la Liberté guidant le peuple.

    L’édifice, construit au XIIe siècle, est le théâtre de plusieurs épisodes de l’Histoire de France : elle a abrité le couronnement de Napoléon, immortalisé par le peintre David, elle fut le lieu choisi pour les funérailles de plusieurs présidents de la République, dont de Gaulle. Et elle renferme l’une des reliques les plus saintes du monde chrétien : la Sainte Couronne, la couronne d’épines portée par le Christ lors de sa crucifixion. Elle fut acquise par Saint-Louis en 1239.

    Au fil des siècles, la cathédrale a dépassé le champ religieux pour devenir un lieu de rencontre, une paroisse de la Nation, où la population se retrouve pour les grandes occasions, notamment au lendemain de la Libération de Paris en 1944.

    Qu’est-ce qui fonctionne dans le film ?

    C’est sans doute le plus fou qui rend ce film aussi fascinant. Le réalisateur a précisé que tout était vrai. Le spectateur réalise tout au long du récit que la catastrophe aurait pu être évitée à plusieurs reprises. Car c’est tout un tas de petits détails qui ont conduit à la tragédie : un extincteur a porté de main, une clef dans la poche d’un conservateur coincé à l’autre bout de Paris, un embouteillage monstre qui a retardé les pompiers…

    Notre-Dame brûle : on zappe ou on mate, film, Annaud, incendie, Cathédrale, box office, cinéma, évènement, blog cultureImage extraite du film: les pompiers tentent de contrecarrer l’incendie

    Bien que nous connaissions tous l’issue, le film réussit à instaurer un véritable suspense. Le spectateur se trouve pris entre des plusieurs sentiments : la peur pour les pompiers, l’impuissance d’un personnel mal préparé, la colère face à des automobilistes peu collaboratifs, l’inquiétude pour les œuvres d’art, l’émotion devant une foule priant pour le salut de la cathédrale.

    Notre-Dame brûle : on zappe ou on mate, film, Annaud, incendie, Cathédrale, box office, cinéma, évènement, blog cultureImage extraite du film: à la recherche de la relique perdue

    On sourit aussi dans ce film, tant la situation est parfois cocasse, à l’image de cette mamie qui appelle inlassablement les pompiers parce que son chat est coincé sur le toit.

    Notre-Dame brûle : on zappe ou on mate, film, Annaud, incendie, Cathédrale, box office, cinéma, évènement, blog cultureImage extraite du film: des trombes d’eau pour éteindre l’incendie

    Enfin, le plus fou dans ce film, c’est qu’il allie images d’archives, vidéos prises avec les portables, prises de vue dans plusieurs cathédrales aux décors similaires à celui de Notre-Dame et enfin reprises de l’incendie mis au décor, sans que le spectateur ne note réellement une différence.

    Notre-Dame brûle : on zappe ou on mate, film, Annaud, incendie, Cathédrale, box office, cinéma, évènement, blog culturePhoto de la flèche en train de s’écrouler

    Un film qu’on peut qualifier de documentaire tant il est juste dans la restitution des évènements et des émotions.

    Qu’est-ce qui ne fonctionne pas ?

    Peut-être faut-il souligner que la maire de Paris aurait dû s’abstenir de reprendre son propre rôle : les portes du cinéma se sont à jamais refermées pour elle.

    On mate !

proche de ce lieu Proche de ce lieu